Pourquoi une chaudière gaz se met-elle en sécurité ?

En défaut ou en sécurité… Comment intervenir pour remettre votre chaudière en route ?

Pourquoi une chaudière gaz se met-elle en sécurité ?

En défaut ou en sécurité… Si une chaudière gaz s’interrompt, c’est souvent une histoire de pression. Comment intervenir pour la remettre en route ? Les équipes de VB Gaz vous guident pour réaliser vous-même une manipulation simple et accessible.

Si la pression de votre chaudière gaz est trop haute et dépasse les 3 bars, votre équipement se met en sécurité - ou en « défaut » suivant les expressions utilisées. Il s’agit d’une mesure de sécurité, qui évite d’endommager votre chaudière, vos canalisations et vos radiateurs.

Quels sont les risques liés à une pression trop élevée ?

La pression de la chaudière correspond concrètement à la pression de l’eau qui circule dans votre circuit de chauffage. Cette eau fonctionne en vase clos entre la chaudière et les radiateurs et c’est grâce à cette pression qu’elle peut se diffuser dans les tuyaux. Si cette dernière est trop élevée, c’est tout le dispositif qui peut être durablement endommagé. C’est pour cela qu’un dispositif de mise en sécurité existe et stoppe automatiquement la chaudière.

Alerte mise en sécurité de la chaudière

Avant d’intervenir, il faut tout d’abord vérifier que l’extinction de votre chaudière est bien due à une mise en sécurité. Pour cela, il faut consulter le manomètre ou le tableau de bord digital de votre chaudière gaz. Ce dernier précise la mise en défaut. Pour les modèles plus anciens, un voyant rouge clignote pour informer de l’interruption. Et pour les chaudières de dernières générations, dites « connectées », une alerte vous est envoyée sur votre smartphone.

Faire descendre la pression de votre chaudière gaz

Si les trois bars ont été atteints, il est indispensable de faire redescendre la pression dans votre circuit de chauffage. Pour cela, il suffit de purger un radiateur afin d’évacuer l’air présent dans les tuyaux. C’est une manipulation simple, qui consiste à tourner la vis de purge sur votre radiateur. Cette dernière est située à l’extrémité opposée au robinet de thermostat. En tournant la vis, vous entendez un sifflement, ce qui permet de libérer l’air. Attention, quelques gouttes vont s’écouler, il faut donc prévoir un récipient. Renouvelez l’expérience jusqu’à atteindre 1,5 bar. Et pensez à refermer le robinet après votre intervention.

Et si ça recommence ?

Purger le radiateur ne suffit pas à faire redescendre la pression ? Ou le problème recommence peu de temps après et vous devez régulièrement intervenir en purgeant un radiateur ? Il est temps d’appeler un professionnel. Cette récurrence est le signe d’un problème plus grave, qui nécessite un diagnostic et une réparation plus complexe. Par précaution, coupez votre chaudière immédiatement afin d’éviter d’aggraver la panne et contactez les experts VB Gaz. Un technicien expert se rendra disponible dans les 24 heures à Créteil et dans tout le Val-de-Marne pour déterminer la panne et réparer et remettre en route votre chaudière gaz.